Quelles sont les techniques à utiliser pour éduquer un chiot ?

éduquer un chiot

Publié le : 08 juin 20185 mins de lecture

Le dressage est une période qui doit avant tout s’accompagner de plaisir et de joie. Plusieurs techniques existent pour éduquer un chiot en lui offrant des séances d’apprentissage épanouissantes.

Privilégier les récompenses aux punitions

Lorsque vous adoptez un chiot, vous devez lui laisser le temps de s’habituer à vous. Laissez-le venir à vous et évitez de le brusquer ou de l’effrayer. Vous pourrez ensuite commencer à l’habituer à son nom en le récompensant par une friandise, une caresse ou toute autre chose qu’il apprécie à chaque fois qu’il répond à son nom. Les ordres de base, tels que « assis » et « couché » peuvent alors être inculqués en réalisant de légers exercices quotidiens, de préférence avant les repas qui feront office de récompense. La logique est simple : lorsque mon chiot répond à un ordre intimé, je dois le récompenser immédiatement. Les ordres doivent être courts et précis, et le ton et les gestes adoptés doivent correspondre à la requête. Pour maitriser les différents gestes utilisés pour dresser son chiotcliquez ici. Les maîtres ont souvent tendance à dispenser des punitions lorsqu’ils ne savent pas comment dresser un chien. Il ne faut pourtant jamais forcer un chien ou le brusquer au risque de le maltraiter. Les punitions peuvent frustrer votre chien et créer un manque de confiance qui entraînera de la peur et de l’agressivité. Par ailleurs, votre chien portera toute son attention à éviter la punition plutôt que de modifier son comportement. A l’inverse, en mettant en place un système de récompenses et de jeux, et en encourageant son chien à adopter une meilleure attitude plutôt que de recourir à des méthodes abusives, l’entrainement devient un moment privilégié au cours duquel se créent des liens inébranlables.

Instaurer des règles de vie à la maison

Lorsque vous commencez à dresser un chien, vous devez très vite lui apprendre à respecter les règles de la maison. Le lit et le canapé ne peuvent pas remplacer son panier et les zones les plus délicates ou les pièces où reposent des enfants doivent lui être interdites. De la même manière, une litière doit être aménagée dès l’arrivée à la maison pour entamer l’apprentissage de la propreté du chiot. Lorsque vous surprenez votre chien en train de déféquer ou d’uriner en dehors de sa litière, vous devez lui montrer que son comportement est inacceptable et l’accompagner vers l’endroit approprié, en pensant à le récompenser au moment opportun. Le simple fait de sortir son chien à son réveil, après ses repas ou après une période de jeu peut réduire les accidents. En apprenant à dresser son chiot, on réalise bien vite qu’il aboie souvent pour montrer sa frustration ou pour susciter une attention immédiate. La meilleure manière d’apprendre à son chien à ne pas aboyer est donc de l’ignorer jusqu’à ce qu’il cesse, et de le récompenser lorsqu’il revient à l’ordre pour un renforcement positif. Lui crier dessus ou lui lancer un objet reviendrait à l’encourager à aboyer. Veillez toutefois à ne pas inciter votre chien à réprimer tous ses jappements au risque qu’il cesse de vous prévenir des incohérences et des dangers qu’il remarque dans votre environnement.

La période de socialisation

La période de socialisation est importante lorsque l’on souhaite éduquer son chiot. Avant l’âge de six (6) mois, il doit être exposé à divers environnements et rencontrer d’autres chiens et humains pour stimuler le développement de ses sens. Les bruits du quotidien, les promenades en voiture, les rencontres et toutes les plus petites situations de la vie quotidienne sont autant d’occasions pour votre chien d’apprendre à maitriser son anxiété et à interagir avec les autres. Pour apprendre comment dresser son chien, il faut comprendre que l’essentiel de son apprentissage repose sur la confiance qu’il tisse avec son maître. Les techniques modernes pour éduquer un chiot appliquent donc une approche positive et proactive qui l’encourage à chercher une récompense auprès de son maître plutôt que de le réprimander pour ses mauvaises actions. De la propreté du chiot à l’assimilation de commandes complexes, vous devez vous armer de beaucoup de patience avant de constater des résultats.